plateforme d’archives de design graphique qui publie des projets non réalisés de la scène graphique contemporaine française.
plateforme d’archives de design graphique qui publie des projets non réalisés de la scène graphique contemporaine française.

Schiltigheim Culture

Marché public
identité visuelle
2021

Schiltigheim Culture

Marché public
identité visuelle
2021

Étape 1

Propos recueillis auprès de Cercle Studio

Dans quel cadre a été réalisé le projet ?

Le projet pour l’identité de Schiltigheim Culture a été réalisé dans le cadre de l’appel à projets de Schiltigheim Culture pour la communication de sa saison culturelle 2021/2022 adulte (L’échappée Belle) et jeune public (Récré Théâtre) – Théâtre, Musique du monde, Jazz, danse, chansons –

Comment l’avez-vous abordé ?

Le commanditaire souhaitait axer sa communication sur la réouverture culturelle de la nouvelle saison et de son aspect généreux, humain et distinctif. Nous produisions depuis 7 ans la communication des saisons culturelles sur un principe de combinaisons graphiques abstraites et questionnant le spectateur. Pour cette nouvelle saison, nous avons décidé de produire une série d’affiches identifiables, immédiates, suggérant le voyage et aptes à casser les codes des saisons précédentes par l’utilisation de la photographie et sa combinaison avec des formes graphiques et de grands aplats de couleur.

Étape 2 et 3

Quelles ont été les différentes étapes de mise en place ?

Nous avons contacté dans un premier temps un photographe dont le travail, tourné vers la photographie d’instantané nous semblait approprié pour véhiculer un discours de positivisme, de découverte et d’ouverture de nouvelles fenêtres d’évasion, physiques ou intellectuelles, capables de susciter la curiosité ou l’interrogation. En second temps, une fois les clichés sélectionnés, nous avons mis en place une gamme chromatique franche. Après de longues recherches, une typographie pouvant asseoir l’ensemble a été choisie.
En troisième phase, nous avons déterminé un dialogue à construire entre photographie et formes graphiques, d’une part pour valoriser la présence humaine dans la communication, et d’autre part pour développer un répertoire de formes calligraphiques inspirées de la pop culture pouvant être utilisé dans les autres supports constituant l’identité de saison.

Quelles sont les différentes pistes que vous avez envisagées ?

Au tout début du projet, une première piste avait été envisagée dans la continuité des saisons précédentes. Celle-ci se voulait organique, dessinée et en bichromie avec utilisation de dégradés. Nous l’avons écartée au profit de la seconde piste plus lisible et moins abstraite. Cette dernière a connu plusieurs remaniements, en termes de typographies, de couleur et de choix photographique.

Étape 4

Quels sont les principes clefs de ce projet en termes de design graphique (choix typographiques, gestion des visuels, etc.) ?

La direction artistique qui a présidé aux choix des photographies a été l’une des clés pour définir une cohérence visuelle à l’ensemble des supports. L’emploi de la couleur est également un élément référent de la proposition, qui permet la création de contrastes et de vibrations
cohérents. L’un des points importants de la création graphique est également l’emploi et le développement des formes calligraphiques qui sortent la composition du champ plus froid ou moins accessible pour l’amener vers un message généreux, amusant et contemporain.

Qu’est-ce que vous trouvez le plus pertinent dans ce projet ?

La pertinence du projet tient à sa présence reconnaissable dans l’espace public et au jeu de question/réponse qui peut potentiellement s’installer avec le spectateur. La différence graphique forte avec les saisons précédentes dans le but d’installer un nouveau dialogue graphique, vivant, dynamique, est pensée pour être déroulée sur tous les supports constitutifs de la saison de manière identifiable.

Étape 5

Comment a été reçu le projet ? Quels ont été les retours marquants (bon ou mauvais) ?

Les retours du collège de votants ont été bons sur le concept général de la communication et sur sa capacité à renouveler l’identité de la structure. Son refus a été motivé par des désaccords politiques.

Y-aurait-il des choses que vous feriez autrement en le regardant à nouveau ?

Le seul regret est de ne pas pouvoir exploiter plus profondément le projet afin de le voir vivre sur divers supports, urbains, imprimés ou web.

Quelles ont été vos sources d’inspirations ou références, nourritures graphiques ou autres pendant la conception de ce projet ?

Nos références pour ce projet se sont beaucoup concentrées sur les rythmiques photographiques de divers auteurs, Martin Parr en tête. Le travail de gestes de Felix Pfäffli nous a également intéressé ainsi que l’emploi des couleurs dans les productions visuelles de Ikko Tanaka notamment.

Photographie Simon Pagès / vonpages.cargo.site / @ von_pages