plateforme d’archives de design graphique qui publie des projets non réalisés de la scène graphique contemporaine française.
plateforme d’archives de design graphique qui publie des projets non réalisés de la scène graphique contemporaine française.

Centre d’Art Bétonsalon

marché public
identité visuelle
2021

Centre d’Art Bétonsalon

marché public
Centre d'Art Bétonsalon
identité visuelle
2021

Carte de visite

L’atelier Baudelaire (réunissant pour ce projet Camille Baudelaire, Olivia Grandperrin, Eugénie Bidaut, Lenny Hudson et Dimitri Charrel) est un studio de recherche et de création qui relie le design graphique et la scénographie, la culture et la recherche. Il accompagne les institutions, artistes et associations, dans la création d’identités, d’éditions, de médias, d’objets imprimés et de signalétiques, culturels et militants.

Cette proposition d’identité visuelle pour le centre d’Art Bétonsalon se base sur : « L’Art comme le lieu où différentes visions du monde s’enchevêtrent ». Par la diversité des possibles qu’elle permet, et la multiplicité des identités qu’elle porte, nous l’avons pensée comme le reflet d’un « lieu refuge, ouvert, accessible et accueillant, intégré au tissu social et au quartier. Un lieu de liberté, de création et de partage, où les savoirs s’échangent avec générosité et fluidité ». Nous avons imaginé une identité qui puisse porter ces valeurs tout en étant forte, identifiable et structurée.

Affiches et flyers

À l’image de la programmation, caractérisée par la diversité des sujets et des projets, notre proposition d’identité visuelle reposait sur l’utilisation d’une typographie libre de droits, dont la particularité est d’avoir été retravaillée et augmentée par différents designers de manière successive. Dessiné par Florian Karsten à partir du Space Mono, ce caractère fut à l’origine créée par Colophon Foundry pour Google, dans le but d’offrir un caractère monospace fonctionnel pour le plus grand nombre et pour du titrage.

Journal

Cette typographie innovante, hybride, en permanente évolution, serait de nouveau redessinée et augmentée par Eugénie Bidaut sous la forme du « Space Béton », caractère inclusif libre de droits. Cette problématique étant au cœur de notre projet, nous prévoyions de customiser la typographie et de lui ajouter des fonctionnalités permettant l’écriture inclusive, tout en conservant son caractère hybride, rétro-futuriste. Ses quelques bizarreries, en clin d’œil à la grande époque populaire du monospace, témoignent de l’évolution des processus d’automatisation technique de l’écriture (d’abord machine à écrire, puis ordinateur).

En complément de la typographie Space Grotesque, nous avions sélectionné d’autres typographies libres de droits et/ou peu onéreuses, afin d’apporter une diversité dans les langages graphiques développés à chaque exposition dans un esprit animé et populaire. Ces caractères complémentaires étaient utilisés principalement pour les titres des expositions sur les flyers, et pour les titrages du journal.